Fondée en 1933, Air France est la première compagnie aérienne française et un acteur mondial de premier plan dans ses trois métiers principaux que sont le transport aérien de personnes, le fret aérien et la maintenance aéronautique.

L’intrapreunariat au service de l’innovation

Toujours soucieuse d’améliorer son fonctionnement et de proposer de nouveaux services à ses clients, Air France utilise déjà de nombreux moyens pour innover en permanence. C’est dans ce contexte qu’en 2018, Air France lance son programme « Boostez Le Futur » visant à faire émerger les profils intrapreneurs parmi ses collaborateurs afin de saisir des opportunités et développer des innovations pouvant créer de nouvelles sources de business.

« Boostez Le Futur » a pour objectif de faciliter le time to market dans la stratégie d’innovation et la mise en place de ces innovations. Le programme présente des avantages concrets : moins coûteux que s’il était porté par le budget d’un seul métier, le projet apporte une vision commune et transverse à plusieurs métiers et propose un mode d’innovation très intéressant et réellement nouveau pour la compagnie.

« L’innovation peut provenir de tous les niveaux et les employés sont souvent très pertinents lorsqu’ils souhaitent faire évoluer leur entreprise. C’est pourquoi nous avons voulu nous tourner vers l’ensemble de nos collaborateurs pour faire émerger de nouvelles innovations aussi bien au service de l’interne, que des clients ou des partenaires », explique Marine Gall, VP Innovation et Intrapreneurship Programs chez Air France« Toutefois, être à l’écoute des idées et faire le tri parmi celles-ci pour sélectionner les projets les plus intéressants nécessite de s’appuyer sur des outils spécifiques pour que la démarche soit un succès. »

Une plateforme pour soutenir l’intrapreunariat :

 

Mettre en place ce type d’initiative nécessite de disposer d’outils spécifiques dédiés et de mettre en œuvre des processus bien particuliers. Découverte au travers du campus Air France, la startup Ayno et sa plateforme d’intrapreunariat répondait parfaitement à ce besoin. Les personnels se sont montrés particulièrement réceptifs, la solution étant très moderne, intuitive et facile à utiliser.

Le programme a été lancé officiellement le 15 janvier 2018 et la plateforme d’appel à projets était en ligne dès le 1er février. En seulement quelques semaines, 2 300 collaborateurs se sont inscrits, soit 5 % du personnel de l’entreprise et 18 000 visiteurs ont été comptabilisés sur le site.

Les collaborateurs se sont montrés particulièrement investis puisque c’est plus de 120 concepts qui ont été déposés sur la plateforme. Grâce à l’algorithme de popularité prenant en compte différents critères d’intérêt des participants (nombres de « like », vues, commentaires, partages, follow…), la plateforme Ayno a permis rapidement de faire émerger 22 projets à forte valeur potentielle. A la suite d’une présentation à un jury, 11 de ces projets ont été retenus et leurs équipes ont obtenu un délai de 8 semaines pour démontrer la faisabilité de leur proposition de valeur pour passer en phase de Proof of Concept. Au terme de cette période, 5 projets sont finalement passés en phase de tests.

Des résultats positifs à plusieurs niveaux

Sur les 5 projets en accélération en 2018, Air France a pris la décision de créer pour l’un d’entre eux une structure juridique afin de lui permettre d’accélérer son activité déjà rentable et génératrice de profits pour le groupe.

« Nous avons été surpris par la qualité des propositions remontées et que les métiers n’avaient pas envisagées ! », précise Marine Gall. « L’intrapreunariat s’est révélé être une vraie richesse pour l’entreprise et a permis non seulement d’identifier un grand nombre d’idées mais aussi de profiter de cycles de développement très rapides. Grâce à « Boostez Le Futur », Air France s’est mis à l’écoute des signaux faibles pour faire émerger les propositions de collaborateur très loyaux mais parfois pas suffisamment écoutés dans le « process » traditionnel. »

L’équipe innovation et intrapreunariat d’Air France estime avoir ainsi « co-travailler » avec près de 700 personnes en interne et 400 en externe. L’ensemble de l’initiative a généré beaucoup de bienveillance, entrainant l’envie de transmettre aussi bien en interne qu’en externe, faisant des collaborateurs de véritables ambassadeurs d’innovation. La mixité d’univers variés a apporté une véritable richesse dans l’entreprise, avec un mode de fonctionnement radicalement différent du quotidien, empruntant au fonctionnement des startups.

Les réactions des employés ont été très positives et grâce à leur collaboration transverse de nombreux sujets qui n’étaient pas encore dans le radar des directions métiers ont pu être explorés. Les collaborateurs dont les projets sont retenus ont quant à eux le sentiment d’avoir bénéficié d’un vrai passeport « diplomatique » d’innovation.

Une première initiative qui en appelle d’autres !

Fort du succès de « Boostez Le Futur », d’autres saisons ont été programmées afin d’obtenir de nouvelles sources d’innovations et pour consolider la démarche initiée lors de la première édition. Un programme d’intrapreunariat s’évalue en effet dans le temps après une période de 3 à 4 ans, Air France n’en est qu’au début de l’aventure.

Besoin de mettre en place un programme d’innovation au sein de votre entreprise ? Pour cela, prenez connaissance de notre plateforme d’intelligence collective. Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc : “Innovation collaborative les clés pour ne pas se planter” ou à nous contacter.

Vous pouvez également commander mon livre sur l’innovation.