Dans l’histoire économique et industrielle, les innovations ont successivement permis de transformer notre société en profondeur. De la révolution industrielle à la digitalisation de notre économie, les cycles d’innovation se raccourcissent et se contractent de plus en plus. Pourtant l’innovation ne se caractérise pas uniquement par les licornes survalorisées dont se gargarise la Silicon Valley. L’innovation, c’est aussi des petites touches qui viennent apporter un regard nouveau, une procédure à laquelle personne n’aurait pensé ou le fait d’expérimenter une vision différente.

Ne pas innover, c’est être condamné à échouer, mais dans le même temps, innover (ou essayer d’innover) n’est jamais une garantie absolue de résultat. Dans un monde complexe, la gestion de l’innovation est cruciale : que ce soit pour retarder l’échéance finale, accélérer un développement ou réinventer un métier, un marché ou un secteur d’activité.

Extrait du livre : Innovation : du mythe à la réalité – Comment innover en entreprise avec certitude dans une époque incertaine ? par Ofer Attali

L’innovation… ou plutôt les innovations

Avant de se lancer dans la mise en place d’une démarche d’innovation, il faut donc se poser les bonnes questions, et ne surtout pas se complaire dans ses propres biais et idées reçues. L’innovation ne requiert fondamentalement ni responsabilité, ni diplôme, ni talent. C’est le fruit d’une combinaison subtile qui intègre de l’expérience, du bon sens, de l’observation et de l’intuition. Un fruit aux mille saveurs qui cachent de nombreuses subtilités selon le degré et le type qu’on veut bien lui donner.

La définition la plus académique de l’innovation provient du manuel d’Oslo. C’est un document à l’initiative de l’OCDE qui la définit comme “la mise en œuvre d’un produit, d’un service ou d’un procédé nouveau ou amélioré, d’une nouvelle méthode de commercialisation ou d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques d’une entreprise, l’organisation du lieu de travail ou les relations extérieures.”

C’est une définition qui n’a pas pris une ride malgré les évolutions liées à sa nature protéiforme. On évoque traditionnellement deux grands types d’innovation. Celle qui est incrémentale et celle qui est en rupture (ou disruptive selon l’anglicisme à la mode). Mais les modèles évoluent selon la valeur créée, les choix technologiques, la prise de risque et le type de marché.

En revanche définir le concept d’innovation revient à distinguer les différents  types d’innovation. Quels sont les différents types d’innovations existants ? Cert article vous éclairera sur ce sujet.

L’innovation incrémentale

C’est une nouveauté apportée à un produit ou à un service existant, qui l’améliore sans le transformer en profondeur. C’est un changement qui ne transforme rien, mais qui améliore l’existant avec une prise de risque très minime. Lire la définition complète de l’innovation incrémentale

L’innovation de rupture

C’est une nouveauté importante qui modifie un produit ou un service en profondeur et qui transforme un marché existant en créant une valeur nouvelle. L’innovation de rupture consiste ainsi à développer un produit ou un service susceptible de créer un nouveau marché et une nouvelle demande. Lire la définition complète de l’innovation de rupture

L’innovation adjacente

C’est une stratégie qui consiste à innover pour prolonger la durée de vie d’un service ou d’un produit. Cette forme d’innovation permet de porter une offre existante sur un autre marché auquel elle n’était pas initialement vouée. Lire la définition complète de l’innovation adjacente

L’innovation transformationnelle

C’est un système qui contribue à transformer durablement un secteur d’activité par une mutation profonde de l’existant, l’élimination des anciens modèles et la création de nouvelles approches. Lire la définition complète de l’innovation transformationnelle

L’innovation radicale

Elle se situe à la frontière entre l’invention et l’innovation. Non seulement elle transforme et améliore radicalement un usage ou une habitude, mais en plus, elle engendre un tout nouveau système économique. Lire la définition complète de l’innovation radicale

Les différents types d’innovation

Quand on évoque le mot d’innovation, les premières images qui viennent en tête sont généralement toujours les mêmes : l’iPhone, Google et Facebook. On peut y adjoindre les personnalités de Steve Jobs, Jeff Bezos, Elon Musk et Bill Gates, et on a la galaxie complète.

Pourtant l’innovation est bien plus profonde, complète et complexe que ces success-stories dont nous connaissons tous les grandes lignes. L’innovation est plurielle et transverse. Bien coordonnée et encouragée, elle va au-delà du simple produit. Car il n’y en a pas qu’une… bien au contraire.

L’innovation produit

C’est la création ou l’amélioration d’un produit en vue de développer ses affaires, gagner des parts de marché, d’imposer ou de suivre une nouvelle tendance. Une innovation qui peut être incrémentale ou de rupture afin de créer un nouveau marché. Lire la définition complète de l’innovation produit

L’innovation service

C’est la création ou l’amélioration d’un service impactant directement le client ou l’utilisateur interne à une entreprise. Le service peut être en lien direct ou non avec un produit physique. Là aussi, certaines innovations liées au monde des services peuvent être incrémentales ou, au contraire, disposer d’un potentiel de rupture considérable. Lire la définition complète de l’innovation de service

L’innovation d’expérience

C’est la création de pratiques destinées à enrichir les émotions et les ressentis des clients et des visiteurs pour créer de la valeur. C’est une bonne pratique pour fidéliser sa clientèle et attirer de nouveaux clients au sein d’un écosystème. Parce qu’elle est intrinsèquement personnelle et parfois inconsciente, l’expérience participe à la décision d’achat. Si elle est particulièrement prégnante dans les lieux physiques, on la retrouve également – sous une forme un peu différente – sur le web. Lire la définition complète de l’innovation d’expérience

L’innovation de processus

C’est la création ou l’amélioration d’un processus interne à une entreprise afin de gagner en productivité, en rentabilité, ou permettant de travailler mieux et plus efficacement. Une innovation qui remet en cause les systèmes anciens établis afin d’être plus agile et plus réactif. Exemples. Lire la définition complète de l’innovation de processus

L’innovation de business models

C’est une innovation que l’on retrouve à travers la création d’un nouveau modèle économique permettant de générer des revenus de manière différente. Une façon de prendre les concurrents par surprise et de sécuriser ses investissements pour créer une nouvelle dynamique. Lire la définition complète de l’innovation de business models

L’innovation structurelle

C’est une innovation qui touche au core business de l’entreprise. Elle est utile pour aligner et structurer ses actifs et ses ressources (humains, matériels, idées et culture) afin d’être plus efficace et plus agile pour créer de la valeur. Parce qu’elle est intimement liée à l’organisation de l’entreprise, l’innovation structurelle n’est pas un levier de communication externe, mais un moyen de (re)structurer une organisation avec des idées novatrices. Lire la définition complète de l’innovation structurelle

L’innovation technologique

C’est un changement technologique qui s’intègre dans un produit ou un service. En soi, ce changement n’a de valeur que par sa capacité à s’interconnecter avec des usages existants. C’est une innovation qui crée de nouvelles opportunités de marché et d’affaires et qui peut provenir des laboratoires de recherche, des entreprises de haute technologie ou des universités. Lire la définition complète de l’innovation technologique

L’innovation sociale, sociétale, citoyenne et écologique

C’est un ensemble d’innovations dont la finalité première est d’améliorer notre environnement et le monde dans lequel nous vivons, par opposition à des systèmes existants ou par réaction à des besoins non comblés. C’est une innovation qui s’inscrit en rupture avec la doctrine libérale et capitaliste, en privilégiant les utilisateurs, la protection de nos ressources et l’impact social de nos actions. Parfois politisée, ce type d’innovation est porté par des partisans d’une autre voie de développement plus humaine et plus raisonnée. Lire la définition complète de l’innovation sociale, sociétale, citoyenne et écologique

Besoin de mettre en place un programme d’innovation au sein de votre entreprise ? Pour cela, prenez connaissance de notre plateforme d’intelligence collective. Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc : “Innovation collaborative les clés pour ne pas se planter” ou à nous contacter. Vous pouvez également commander mon livre sur l’innovation.