Contrairement à l’innovation de rupture, l’innovation incrémentale ne bouscule pas les habitudes de consommation.

Définition de l’innovation incrémentale

C’est une nouveauté apportée à un produit ou à un service existant, qui l’améliore sans le transformer en profondeur. C’est un changement qui ne transforme rien, mais qui améliore l’existant avec une prise de risque très minime. Les innovations incrémentales peuvent concerner un produit existant que l’on fait évoluer, ou un produit nouveau créé à partir d’un produit existant auquel on adjoint une nouveauté.

Elle répond simplement à une demande du client, désireux de voir le produit légèrement se renouveler et/ou se perfectionner. Ce type d’innovation représente un avantage à la fois pour l’entreprise, qui avance dans sa stratégie d’innovation,  et pour le consommateur, qui a accès à une version « améliorée » du produit qu’il apprécie.

L’innovation incrémentale permet à une entreprise de se démarquer dans le marché sans pour autant le révolutionner. Elle apporte une somme de nouveauté qui relance la concurrence sans la déstabiliser en profondeur. En réalité, l’innovation incrémentale est un moyen de se différencier en proposant une offre ou une solution plus performante, plus adaptée ou moins coûteuse que celle observée chez les concurrents sans avoir à modifier en profondeur son modèle économique.

Le terme qui définirait donc le mieux l’innovation incrémentale est celui d’ « évolution ». C’est passer d’un statut à un autre, d’un modèle à un autre, d’une version à une autre en ajoutant le « petit plus » manquant.  Mais comme toute évolution, elle doit se faire progressivement, sans brusquer les habitudes du consommateur et en promettant de conserver les valeurs fondamentales de la marque.

Ce n’est donc pas une innovation purement technique. Tout se joue dans la capacité à cibler les éléments qui, chez le produit déjà existant, peuvent être optimisés : une simple amélioration des délais de livraison ou une légère baisse des prix représentent des innovations incrémentales !

Ainsi, choisir cette méthode ne permet pas de se positionner en tant que leader du marché mais assure une constance dans la course vers l’innovation qui, aujourd’hui, est nécessaire pour assurer la pérennité d’une entreprise.

Exemples d’innovations incrémentales

Les exemples d’innovations incrémentales sont nombreux et s’observent dans tous les domaines d’activité.

Dans le secteur agro-alimentaire, on peut citer le Cherry Coke de Coca-Cola qui a créé une nouvelle gamme de boisson basée sur son best-seller en ajoutant des arômes de cerise. Aujourd’hui, Coca-Cola a su décliner son offre et continue de proposer des produits différents dans la durée : à la Stévia, goût pêche, sans caféine…

Le secteur automobile n’est pas en reste avec une politique de l’amélioration de plus en plus prononcée ces dernières années. L’industrie allemande a su se démarquer avec la multiplication de ses nouvelles version de voitures : Volkswagen et sa célèbre « Golf » en sont le parfait exemple. Depuis 1974, l’entreprise a proposé 7 nouvelles versions de la Golf et vendu plus de 30 millions d’exemplaires.

L’innovation incrémentale est aussi de plus en plus pratiquée par les entreprises cosmétiques. Avec une clientèle qui souhaite de plus en plus de transparence, les sociétés n’hésitent plus à délaisser d’anciens processus de fabrication pour fournir un produit plus sain et plus respectueux de l’environnement. L’utilité recherchée par le consommateur est toujours présente mais améliorée (label Cruelty Free, packaging compact…).

Mais de nos jours, les leaders de l’innovation incrémentale sont incontestablement les géants Apple et Samsung. En proposant simplement de nouvelles itérations de leurs smartphones,  ils n’apportent rien de plus que des ajustements et des améliorations dans un marché stagnant. À chaque nouveau modèle de l’Iphone ou du Galaxy, les clients peuvent jouir d’écrans de plus haute qualité, d’une autonomie optimisée, d’une qualité photo plus performante…

Ainsi, l’innovation incrémentale permet de faire des « petits pas » pour aller plus loin, avec endurance et solidité. Attention toutefois à ne pas s’y lancer à corps perdu : l’innovation incrémentale est praticable à partir du moment où une entreprise est correctement établie. Il est difficile pour une start-up de se lancer dans cette aventure si elle ne dispose pas de produits ou de services phares qui fonctionnent déjà auprès de leur clientèle.

Besoin de mettre en place un programme d’innovation au sein de votre entreprise ? Pour cela, prenez connaissance de notre plateforme d’intelligence collective. Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc : “Innovation collaborative les clés pour ne pas se planter” ou à nous contacter.

Vous pouvez également commander mon livre : Innovation du Mythe à la Réalité.