La motivation est une variable qui peut être difficile à cerner et surtout un équilibre fragile à atteindre. Savoir motiver ses troupes est bien sûr indispensable pour créer les synergies nécessaires à une organisation efficiente. Mais vouloir trop en faire risque de rendre la démarche artificielle. 

Sans compter qu’on ne motive pas un jeune manager qui sort d’une école de commerce de la même manière qu’un assistant comptable en poste depuis vingt ans. Pour éviter de tomber dans la tyrannie du bonheur en entreprise, il existe des bonnes pratiques qui mêlent humain, technologie et bon sens afin de motiver vos salariés.

Laissez vos salariés définir eux-mêmes leurs missions et fiches de poste

Faire d’une fiche de poste une liste de courses avec des tâches normées et hyper catégorisées a le mérite d’apporter de la clarté. Mais c’est aussi quelque chose qui enferme. Et si vous laissiez vos salariés créer eux-mêmes leurs fiches de poste selon leur expérience, leur motivation et leurs aspirations ? Si le poste parfait n’existe pas, vos salariés pourraient bien le créer afin qu’il puisse correspondre à leurs attentes. 

Il n’y a rien de mal à ce qu’un commercial fasse un peu de marketing, ou qu’un acheteur s’intéresse aux ressources humaines. C’est par la fertilisation croisée des savoirs, des rencontres et des compétences que l’on peut générer de la valeur pour être plus innovant, et ainsi avoir des salariés plus épanouis et plus motivés.

Écoutez et accompagnez

Dans l’entreprise pyramidale traditionnelle, on exécute les ordres venant « d’en haut ». Or, ce modèle est en voie de disparition. Pour les managers, il est important d’accompagner plus que d’imposer. Ils doivent ainsi se comporter comme des « accoucheurs » de savoirs et de compétences. Le but n’est pas de dire quoi faire, mais de partager un objectif et une vision. Quant à la manière d’y parvenir… c’est aux salariés de décider à partir du moment où on leur laisse suffisamment de liberté.

Améliorez vos conditions de travail

L’argent fait partie des leviers classiques de motivation, mais ce n’est ni le plus important, ni celui sur lequel l’entreprise a le plus de contrôle. Si toutes les organisations ne peuvent pas augmenter les salaires, elles disposent d’autres leviers de motivation : aménager les horaires de travail, encourager la mobilité et le travail à distance, fournir un équipement informatique adapté aux besoins de chacun, repenser la décoration et le design intérieur pour se sentir mieux au travail, valoriser les expériences d’équipe, etc.

Derrière les conditions de travail domine le sentiment que les tâches accomplies au quotidien servent à quelque chose. Avoir le sentiment d’être utile et de faire une mission qui ait du sens est aussi un puissant motivateur.

Renouez avec la confiance

Plus l’organisation est ouverte, plus elle semble accueillante. D’où l’importance d’être transparent dans les prises de décision, de ne rien cacher, de ne pas monter les collaborateurs ou les services les uns contre les autres, et de ne pas hésiter à demander l’avis à ses salariés pour prendre des décisions.

Cette démarche plus participative sert les intérêts de l’entreprise et peut aussi faire émerger des bonnes idées pour améliorer le quotidien et mieux préparer le futur de l’organisation.

Oubliez les inégalités

La révolution a aboli les privilèges et le monde professionnel les a ressuscités. Places de parking réservées, bureaux privés, avantages en nature démesurés, voyage en classe affaires… plus ces « exceptions » sont courantes, plus elles génèrent de la frustration. 

Pour créer un bon état d’esprit, tout le monde doit être logé à la même enseigne. Sans tomber dans un ascétisme extrême, ces inégalités perçues, et souvent symboliques, créent des freins et des blocages. Vous voulez commencer tout doucement ? Partagez les cadeaux et récompenses de vos fournisseurs et clients à toutes vos équipes.

Transformez les réunions en lieu d’action

Il est temps d’oublier la réunion de deux heures où tout le monde parle, personne ne s’écoute et où le compte-rendu se résume à quelques lignes confuses.

Pour être motivé et efficace, il faut non seulement limiter le nombre de réunions, mais également imposer des limites : 3 sujets et 30 minutes maximum.

Les réunions sont là pour prendre des décisions : pas pour brainstormer, parler du bon vieux temps ou écouter les doléances de son équipe. Pour tout cela, il existe d’autres formats plus efficaces.

Libérez la parole

Vos salariés ont des choses à dire. Ils devraient pouvoir s’exprimer librement et contribuer à la réussite de votre organisation en partageant des idées et des bonnes pratiques. Pour y parvenir, la mise en place d’une plateforme d’innovation collaborative et d’intelligence collective représente un changement important. On capitalise sur la force du collectif pour développer la motivation de tous les collaborateurs.

Motiver ses salariés ne nécessite pas de grands plans stratégiques étalés sur plusieurs années. Vous pouvez avancer régulièrement avec des initiatives nouvelles qui peuvent transformer le milieu de travail dans lequel vous évoluez. Car n’oubliez pas que si la motivation doit se cultiver, elle peut aussi être contagieuse.

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc : “Innovation collaborative les clés pour ne pas se planter” .
Besoin de mettre en place un programme d’innovation au sein de votre entreprise ? Pour cela, prenez connaissance de notre plateforme d’intelligence collective
ou contactez-nous.