L’innovation de rupture est une nouveauté importante qui modifie un produit ou un service en profondeur et qui transforme un marché existant en créant une valeur nouvelle. L’innovation de rupture consiste ainsi à développer un produit ou un service susceptible de créer un nouveau marché et une nouvelle demande.

Une innovation de rupture est une démarche qui prend du temps. Elle nécessite d’accepter de rentrer dans une approche itérative d’essais-erreurs qui, la plupart du temps, ne se base pas sur des études de marché ou des analyses des besoins, mais sur une observation ou une intuition. Le but étant d’avoir une idée nouvelle que personne n’attendait.

Si toutes les innovations de rupture ne sont pas des succès, en raison du fort potentiel d’échec lié à la nature de l’innovation, elles font partie intégrante de la culture innovante d’une entreprise. En la matière, le risque est élevé, tout comme son retour sur investissement.

L’innovation de rupture répond à 3 caractéristiques

Une innovation de rupture répond toujours à trois caractéristiques fondamentales :

  1. Dans un premier temps, elle tend à casser les codes du marché sur lequel elle se produit. L’offre de l’entreprise innovatrice est ainsi fondamentalement remise en cause, tout comme son organisation et ses process de production.
  2. L’innovation de rupture apporte également à l’entreprise et à ses partenaires une nouvelle source de valeur, synonyme de croissance économique.
  3. Enfin, ce type d’innovation peut permettre à une société de bouleverser l’ordre établi sur un marché donné. Ainsi, avec peu de moyens, une entreprise a la possibilité de concurrencer des entités bien plus puissantes qu’elle.

Exemples d’innovations de rupture

Les exemples d’innovations de rupture sont nombreux. Il est ainsi possible de citer Apple et son iPod. La marque à la pomme a réinventé notre façon d’écouter de la musique, grâce à un appareil portable simple d’utilisation et une marketplace, l’iTunes Store, pour acheter ses morceaux favoris.

De son côté, Airbnb a largement contribué à dépoussiérer un marché de l’hôtellerie vieillissant. La plateforme de location de logements entre particuliers est aujourd’hui un acteur incontournable de ce secteur.

Uber a quant à lui littéralement bouleversé le secteur des VTC en créant un tout nouveau modèle économique. Les chauffeurs privés sont en effet des travailleurs indépendants, dont Uber se charge simplement de la mise en relation avec des voyageurs.

L’innovation de rupture versus la technologie

Une innovation de rupture n’est pas nécessairement liée à la technologie. En effet, nombre d’innovations se contentent d’utiliser des technologies existantes. La clé réside toutefois dans l’usage qu’elles font de ces technologies et de la manière dont elles les mettent à disposition des consommateurs.

Il existe de multiples exemples d’entreprises ayant réalisé une innovation de rupture sans pour autant utiliser une nouvelle technologie, Renault avec la Logan ou Free avec ses abonnements internet et téléphoniques.

Les 3 types de ruptures

Il existe plusieurs types de ruptures. Chacune d’entre elles doit ainsi conduire à des stratégies commerciales et marketing adaptées.

  1. La première est la rupture « de sens ». Ce type d’innovation se matérialise par un nouveau sens donné à un produit ou à un service. En d’autres termes, elle utilise un produit existant, mais lui donne un usage nouveau auprès du consommateur. Le meilleur exemple reste celui de l’iPhone qui a transformé un simple téléphone en véritable allié du quotidien. Référence : Design-Driven Innovation: Changing the Rules of Competition by Radically Innovating What Things Mean de Roberto Verganti
  2. La rupture « nouveau marché » consiste à proposer aux consommateurs de profiter d’un produit ou d’un service inexistant jusqu’alors. Dans le monde de l’hôtellerie, Airbnb et Booking sont deux cas parlants. Le premier permet de louer un logement à un particulier partout dans le monde, alors que le second donne la possibilité de consulter toutes les offres d’hôtels sur un seul et même site. référence : The Innovator’s Solution: Creating and Sustaining Successful Growth par Clayton M. Christensen
  3. Enfin, la rupture « par le bas » rend accessible aux consommateurs un produit ou un service qu’ils n’avaient pas les moyens de s’offrir. La voiture Logan de la marque Dacia a titre d’exemple, a été le premier véhicule neuf accessible au plus grand nombre. Référence : the Innovator’s Dilemma: When New Technologies Cause Great Firms to Fail par Clayton M. Christensen

L’innovation de rupture consiste à répondre à un besoin auquel les clients n’avaient pas de réponse. Même si le produit ou le service ne rencontre pas de succès, le risque reste donc minime.


Besoin de mettre en place un programme d’innovation au sein de votre entreprise ? Pour cela, prenez connaissance de notre plateforme d’intelligence collective. Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc : “Innovation collaborative les clés pour ne pas se planter” ou à nous contacter.